Pourquoi l’Atelier Côté Cour?

« On peut aussi faire quelque chose de beau avec les pierres

qui entravent le chemin. » Goethe

 

« La fonction de l’artiste est fort claire : il doit ouvrir un atelier et y prendre en réparation le monde, par fragments, comme il lui vient » a écrit Francis Ponge, poète surréaliste. 

Le mot atelier (astelier) est dérivé du mot attelle (astelle) qui signifie petite planche en bois, et désignait au départ l’atelier du menuisier, espace avec des outils où l’on travaillait le bois. Il est devenu lieu de réparation, fabrication ou création de toutes espèces, dans une usine, chez un artisan ou un artiste, ou dans le sous-sol ou le garage d’une maison. Il désigne également la communauté de personnes qui travaillent sous la direction d’un.e chef.fe d’atelier. 

En 2005, des artistes et des soignant.e.s, réuni.e.s autour de Denis Hers et Viviane Wansart, se sont mobilisé.e.s pour créer un nouveau projet original d’atelier inclusif (qui n’exclut personne et favorise l’insertion de personnes vivant dans des conditions précaires). « … La formule « atelier(s) » permet de créer des moments forts à plusieurs et parfois, des liens durables entre participants. Des singularités s’expriment, d’autres écoutent, chacun a conscience de vivre un moment unique et précieux… » Denis Hers

Dans le vocabulaire du théâtre, le « côté cour » désigne le côté droit de la scène de théâtre vu de la salle, par opposition au côté jardin.

C’est ainsi que nous avons choisi de dénommer notre association lAtelier Côté Cour, à la fois pour sa référence au travail communautaire de réparation et de création, pour sa référence au théâtre, pratique artistique et émancipatrice à la base de la construction du centre et en pensant à notre petite cour colorée et emmurée autour de laquelle se tissent et se retissent bien des liens de tendresse. Il arrive d’ailleurs souvent que des participant.e.s appellent notre association « l’atelier côté cœur »…

Au plaisir de vous y rencontrer!

Viviane Wansart, directrice