Mon regard a changé

Un projet socio-artistique des ateliers

Ecriture, Théâtre multiculturel, Art@City et Côté Jardin

 « … L’écriture est bien une activité (…) destinée à nous orienter dans le monde et à le modifier. (…)  L’écriture permet de revivre les choses, de ne pas rater le vif de l’évènement. Mais l’écriture est aussi une force agissante, elle n’est pas là uniquement pour consigner nos malheurs… Au fond, même chez les auteurs les plus intimistes, il s’agit de faire trembler les autres, de chavirer le monde, sinon pourquoi écrire à longueur d’année … ? » [1] 

« Chavirer le monde » a été le point de départ d’un nouveau projet depuis septembre 2018 pour explorer la thématique de la justice dans un monde marqué par des inégalités, des discriminations et des préjugés.

Le projet socio-artistique a eut comme objectif d’explorer cette thématique dans plusieures directions : la justice judiciaire, en se rendant au palais de justice pour observer des témoins et des professionnel·le·s de la justice, la justice sociale comme facteur d’émancipation sociale et culturelle, la justice vue sous l’angle de l’intimité car au-delà du sentiment de ce qui socialement ou moralement est juste ou injuste, il y a l’exploration de tout ce qui sonne juste en nous (ou pas), et enfin, la question de la justice migratoire.

Plusieurs actions ont jalonné le projet :

– la sortie au Festival International du Film de Bruxelles (FIFB) en novembre 2018 pour le film Rafaël, du Hollandais Ben Sombogaart, inspiré d’une histoire vraie qui en dit long sur la situation dans les camps de réfugiés en Europe et sur la folie de la bureaucratie européenne,

– des ateliers d’écriture sur la justice dans notre « Garage » et à la bibliothèque Hergé d’Etterbeek, 

– le 26 avril 2019 sur l’initiative d’une participante, nous avons collaboré au « Café Migration » au Senghor en présentant deux performances poétiques sur la migration avec Zal Sissokho, musicien et griot  » génie de la kora » habitant à Montréal,

– travail théâtral sur des témoignages de migration et des contes du monde entier,

– des visites du Palais de Justice et la rencontre avec un juge de paix,

– et enfin en s’initiant à la technique de graphisme de magazines « fanzine » à l’atelier Art@City.

Ce projet socio-artistique débouchera le 9 octobre 2019 sur la publication d’un « fanzine » (textes et images) réalisé à l’atelier Art@City et d’une soirée « Mon regard a changé » composée d’une causerie avec un spécialiste de la question migratoire, le psychiatre Jean-Claude Métraux, d’une veillée de poésies et témoignages et d’un buffet multiculturel préparé au sein de l’atelier Côté Jardin.

Collaboration possible à l’organisation d’un concours de poésies sur la diversité fin décembre 2019.

  • Animateur.trice.s : Christian Cession, Carolina Del Valle, Giorgos Sapountzoglou et Viviane Wansart.

     

    [1] VUILLARD, Éric, Interview au journal Le Monde du 18 janvier 2019