+32 (0) 2 733 76 52 info@ateliercotecour.be

Le Banquet

Le Banquet

Bruxelles, 16 août 1948. La poétesse symboliste belge Jean Dominique/Marie Closset, alias Bobbie ou Jean Do pour les intimes, invite ses ami.es pour son 75ème anniversaire. Elle est éprouvée par les privations de la guerre, elle perd la vue, l’ouïe et parfois, la mémoire. Néanmoins, avec ses deux compagnes, Marie Gaspar et Blanche Rousseau, elle a décidé de faire la fête comme autrefois, avec leurs ami.es de toujours, dans la “chambre bleue” de leur petite maison-école à Uccle, autour d’un grand piano à queue.

Se retrouvent ainsi les pédagogues Isabelle Gatti de Gamond, Elie et Elisée Reclus, la compositrice Podolwski, les femmes et hommes de lettres Marie Nizet, Maria Van Rysselberghe, Francis de Miomandre, May Sarton, les anciennes élèves de ses cours de littérature, ses Fidèles, et enfin ses amies de toujours. Certain.es sont décédée.es mais qu’importe ! 

Les mêmes valeurs cardinales les animent : le goût pour l’anarchisme et le féminisme, la gentillesse et la bonne humeur, et surtout, les poésies de Jean Dominique dont tout le monde raffole !

Repetitions

Photos repetitions

Note d’intention

Les poétesses de la Belle Epoque ont quasiment disparu de nos mémoires, à fortiori les femmes poètes belges. Elles étaient considérées par certains auteurs nationalistes français comme des “métèques indiscipinées” et, jusqu’à récemment, fort peu considérées même (ou surtout) par les histoires littéraires et académiques.
Or l’héritage d’un savoir poétique d’une femme de lettres comme la bruxelloise Jean Dominique a tout son sens et nous interroge : pourquoi son oeuvre, ses théories, sa vie, voire même son existence ont-ils disparu de nos mémoires et, à rebours, qu’est-ce que Jean Dominique, qui fut muse et mentor de tant de poétesses peut encore nous inspirer et nous apporter à nous, artistes et citoyen.nes d’aujourd’hui,  en 2022?

Ce sont les questions que nous avons décidé d’approfondir après avoir travaillé un an sur les biographies et poèmes d’une trentaine de poétesses belges méconnues des 19ème et 20ème siècles pour notre spectacle 2021 “Paroles précieuses – portraits de poétesses belges”.
La vie de Marie Closset, alias Jean Dominique, comme son oeuvre, fut originale et singulière à plus d’un tire : son esthétique poétique baignée de symbolisme, une oeuvre prometteuse et reconnue même au-délà de nos frontières, interrompue pour son engagement pédagogique novateur et indépendant de la littérature en faveur des filles et des femmes, son goût pour la liberté, l’’anarchisme et l’anticonformisme et sa société secrète “Les Peacocks”, sa vie hors-normes avec deux compagnes, une vie marquée par les restrictions des deux guerres, un nombre considérables d’élèves, disciples et ami.es

Le spectacle que nous imaginons pourrait ressembler  à un passage de témoin, à une transmission qui s’opère vers les nouvelles générations de femmes artistes, ainsi qu’une méditation sur la vie, l’amitié et la vieillesse.